MP Ted Hsu tables amendments to his bill to protect Statistics Canada

Bill C-626 shields Statistics Canada from political interference and protects the quality of national data

September 23, 2014

OTTAWA – After feedback from a wide range of experts and stakeholders, Liberal MP Ted Hsu yesterday tabled amendments to his private member’s bill to protect the integrity of Statistics Canada. The bill shields the agency and the Chief Statistician from political interference.

Hsu’s private member’s bill also requires that the quality of national data collected during the census be equal to or better than what was obtained from the mandatory long-form census in 2006 and previous years. It eliminates prison sentences for refusing to answer mandatory surveys, replacing them with fines.

Hsu, the MP for Kingston and the Islands, explains:

“Good census data is needed to answer questions like, ‘How is education helping people find jobs and prosper?’ or, ‘Where is the best place to put a new hospital or bus route?’. We now know that the elimination of the mandatory long-form census in 2010 has degraded that data. It’s time to bring back the long-form census, but also allow for future improvements in data gathering techniques that might replace parts of the long-form census.”

Hsu continued:

“I’ve spent the summer meeting with former StatsCan employees, academics, scientists, business leaders and others who rely on StatsCan data to make important decisions. They have provided me with feedback to make my bill even stronger.

My turn to bring a private member’s bill to Second Reading debate is coming up later this fall. I’ve chosen this bill because I believe that having solid facts and evidence is necessary for good government. Canadians must be able to trust that the political party in power is not interfering with or manipulating Statistics Canada when it comes to scientific, professional and ethical standards.”

Hsu hopes that members from all parties, including the governing Conservatives, will support Bill C-626:

“Prime Minister Harper said, ‘You can’t manage what you don’t measure’ as he committed Canada to fund the collection of data for the benefit of maternal and infant health in developing countries. I think that his reasoning is aligned with the goal of my bill. I am pleased with the amendments and thankful to the stakeholders that have helped me improve on this important legislation. I look forward to the debate on Bill C-626 and hope to see this legislation passed quickly.”

Media Contact:

Beth Palmer, Legislative Assistant, Office of MP Ted Hsu

ted.hsu.a2@parl.gc.ca

(613) 996-1955

818 Justice Building

Ottawa, Ontario

-30-

 

Le député Ted Hsu dépose une version modifiée de son projet de loi visant à protéger Statistique Canada

Le projet de loi C-626 met Statistique Canada à l’abri de toute ingérence politique et protège la qualité des données nationales

Le 23 septembre 2014

OTTAWA – Après avoir consulté une grande variété d’experts et d’intervenants, le député libéral Ted Hsu a déposé, hier, une version modifiée de son projet de loi d’initiative parlementaire visant à protéger l’intégrité de Statistique Canada. Ce projet de loi place cette institution et le statisticien en chef à l’abri de toute ingérence politique.

Le projet de loi du député Hsu exige aussi que les données nationales recueillies dans le cadre du recensement soient de qualité égale ou supérieure à celles qui étaient obtenues grâce au questionnaire détaillé obligatoire jusqu’en 2006. De plus, les peines d’emprisonnement pour refus de participation aux enquêtes obligatoires y sont remplacées par des amendes.

Ted Hsu, député de Kingston et les Îles, explique :

« Des données de recensement fiables sont essentielles pour répondre à des questions comme “En quoi l’éducation aide-t-elle les gens à trouver un emploi et à mieux gagner leur vie?” ou encore, “Quel est le meilleur endroit pour bâtir un nouvel hôpital ou instaurer un nouveau trajet d’autobus?”. Nous savons à présent que l’élimination en 2010 du questionnaire détaillé obligatoire du recensement a entraîné la détérioration de ces données statistiques. Le temps est venu de rétablir le questionnaire détaillé, mais aussi de faire place à des améliorations des techniques de collecte de données qui pourront remplacer des parties de ce questionnaire. »

M. Hsu a ajouté :

« J’ai passé l’été à rencontrer d’anciens employés de Statistique Canada, des universitaires, des scientifiques, des chefs d’entreprise et d’autres acteurs qui comptent tous sur les données de cette institution pour prendre des décisions importantes. Leurs commentaires m’ont permis de renforcer davantage mon projet de loi.

Cet automne, ce sera à mon tour de soumettre un projet de loi d’initiative parlementaire au débat en deuxième lecture. J’ai choisi ce projet de loi parce que je crois qu’il est essentiel de disposer de faits et de preuves solides pour assurer la bonne marche de l’État. Les Canadiens doivent avoir l’assurance que le parti politique au pouvoir ne peut ni influencer ni manipuler Statistique Canada en ce qui concerne les normes scientifiques, professionnelles et éthiques. »

M. Hsu espère que les députés de tous les partis, y compris les conservateurs au pouvoir, appuieront le projet de loi C-626 :

« Le premier ministre Harper a lui-même déclaré : “On ne pas peut gérer ce qu’on ne mesure pas” lorsqu’il a pris, au nom du Canada, l’engagement de financer la collecte de données au profit de la santé maternelle et infantile dans les pays en développement. Je crois que son raisonnement cadre tout à fait avec l’objectif de mon projet de loi. Je suis satisfait des modifications apportées et reconnaissant envers tous ceux et celles qui m’ont aidé à améliorer cette importante mesure législative. J’attends avec impatience le débat sur le projet de loi C-626, et j’espère qu’il sera adopté rapidement. »

Renseignements aux médias :

Beth Palmer, adjointe législative, bureau du député Ted Hsu

ted.hsu.a2@parl.gc.ca

613-996-1955

Édifice de la Justice, pièce 818

Ottawa (Ontario)

– 30 –

No comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *